Make your own free website on Tripod.com
 
     
LA CULTURE DE PAIN 
 

Le pain est, sans doute, la nourriture la plus présente sur les tables au monde. Quand même, en comparaison avec ça, nous savons très peu de lui : le sens symbolique et ethnologique, l’influence culturel à travers l’histoire, les sortes de pain, les méthodes de boulangerie et, en général, son importance pour la vie quotidienne. 
Beacoup d’aspect de « l"héritage du pain », comme le sujet de « culture de cuisine » jusqu’à présent ne sont pas encore recherchés. Entretemps des recettes traditionnelles sont déjà oubliés ou il sont en danger de l’être. La raison principale en est que « la cuisine » locale et les coutûmes traditionnels de manger ont commencé à être replacés par la cuisine internationale standardisée en forçant les changements rapides socio-économiques en promouvant ainsi l’augmentation de la production des nourritures industriels et la chaine dominante des boulangeries. 
 

Dites-moi qu’est que vous mangez  et je vous dirais qui vous êtes.(J.A. Brillat –Savarin) 
La culture de cuisine n’existe pas comme quelque chose à part, pour soi-même et de soi-même. Au contraire , elle est necessaire et la confirmation du large identité culturale et sociale et, telle qu’elle est, 
elle reflète la structure multilevel caché de cet identité ! 
« La cuisine » n’est pas le sujet commun de l’identité social, elle est sa fiérté! Mais, la présentation de la culture de cuisine sousentend le plus frequemment « la cuisine nationale » , et ici nous avons la simplifification de l’identité culturel dans la forme de « l’indication ». 
La cuisine est liée, avec variations, à l’environnement naturel, au status social de la famille et le status de la famille comme l’individu, à la maladie ou au santé sacré ou profane, au genre masculin ou féminin, à l’âge infantil ou mûre. 
C’est pourquoi de cuisine a la côté moral et symbolique : est-ce que nous mangeons pour vivre ou vivons pour manger (Socrate). 
« Le pain – l’héritage mondial » est envisagé comme le projet de recherche  mosaïque et culturel, y compris aussi le rôle que le  pain joue dans la vie quotidienne. 
Le conte du pain est le conte du peuple même. 
Le besoin urgent est de prévenir la perte future des recettes traditionnelles du pain, relatives à l’identité culturel. La manière efficace à sauver l’héritage de pain est de les collectionner, noter et garder dans les archives. Parallèlement, les responsables pour « l’héritage de pain » peuvent continuer de rammasser les connaissances et les habiletés et de les transmettre aux générations futures. Cet effort est la condition indispensable pour enlever la consience pour ce bien basique de la vie quottidienne de l’homme . 
Avec cette intention dans les pensées , nous commençons de travailler sur ce projet de longue terme. 
 
Le projet « Le pain – l’héritage mondial » se trouve officiellemment comme sous-projet du « Projet européen de la nourriture » de ERICArts – European Research Institute for Comparative Cultural Policy and the Arts   - qui sera réalisé par ses membre et les autres institutions partennaires, pas-à-pas, dans les années suivantes .  

Coordinateur du projet est Dimitrije Vujadinovic 
 

 
 
Main  Culture  Projects Réunions Trésors Librararie Galérie Livres   Laisons  Nouvelles